Adénome de la prostate, c’est quoi au juste ?

Adénome de la prostate, c'est quoi au juste ?

Maladie fréquente à partir de la cinquantaine, l’adénome de la prostate, appelée aussi hypertrophie est une pathologie entraînant des troubles urinaires pouvant influer sur la qualité de vie du patient. Maladie qui progresse en silence, mais pouvant être mortelle si traitement non effectué à temps, découvrez ce qu’est vraiment l’adénome de la prostate. 

L’adénome de la prostate en quelques lignes

L’hypertrophie bénigne de la prostate ou encore hyperplasie bénigne de la prostate correspond à une augmentation de volume de la glande. Il s’agit d’une tumeur bénigne qui fait augmenter le volume de la glande progressivement à partir de 40 ans, avec un poids dépassant largement les 20 grammes normales. 

L’adénome de la prostate se développe au niveau des glandes, muscles et fibres de la prostate. En l’occurrence, une fois qu’elle atteint un certain volume, elle entraîne la compression de l’urètre dans son trajet à travers la prostate, pour devenir très gênante lors de la vidange de la vessie. 

Les symptômes de l’adénome de la prostate

L’adénome de la prostate peut être suspecté à partir de certains symptômes, principalement urinaires. Ces signes résultent de l’obstacle créé sur la voie urinaire via un phénomène d’obstruction ou irritation vésicale.

Les signes obstructifs

Une dysurie qui consiste en un ralentissement de la force du jet est un des premiers signes de l’adénome de la prostate. Cela peut être aussi des gouttes retardataires, tout comme cela peut être une difficulté au déclenchement, de manière à opter pour une forte poussée abdominale pour arriver à uriner. Ce dernier cas traduit un stade ultime marqué par un blocage complet des urines ou une rétention urinaire. 

Les symptômes irritatifs

Les signes irritatifs sont souvent précoces, se traduisant par une augmentation de la fréquence de mictions, mais réduction de la quantité, avec apparition d’urgence mictionnelle accompagnée d’hématurie. Il est à noter que la variation du volume prostatique ne définit pas toujours la sévérité des troubles. Effectivement, il est possible d’avoir une prostate dont le volume est normal, mais en revanche, les troubles urinaires sont importants. Au contraire, il est possible d’avoir une prostate volumineuse avec pratiquement pas de troubles urinaires. 

Des complications associées à l’adénome de la prostate peuvent survenir, mais il s’agit de cas rares. Cela peut se manifester par une rétention urinaire, des calculs dans la vessie, ou une infection urinaire. Quelquefois, cette maladie peut aussi influer sur la sexualité des patients. 

Le diagnostic de l’adénome de la prostate

Le diagnostic de l’adénome de la prostate repose sur un interrogatoire visant à identifier l’importance des signes cités plus haut. Pour ce faire, le médecin réalise un toucher rectal pour apprécier la taille, ainsi que la consistance et la régularité de la prostate. 

A partir de cette étape, un dépistage du cancer peut être effectué, avec un examen de la créatininémie pour évaluer le bon fonctionnement des reins. Outre cela, le médecin peut demander à faire une débitmètrie pour apprécier la qualité du jet urinaire, ou encore une échographie de la vessie, des reins et de la prostate. Cliquez pour plus d’infos sur l’adénome de la prostate.

Written by 

Bonjour je m'appelle Léna et je suis étudiante en journalisme. J'ai donc créé mon blog pour traiter de sujet d'actualité. Bienvenue sur tictactu.fr. Ici je publierais tout un tas de sujet d'actualité, que ce soit dans la mode, la technologie ou même la santé, ici vous trouverez toutes les dernières nouveautés. J’espère vous faire passer un moment agréable sur mon blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *